US IVRY HANDBALL

J08D1 : Mathieu Bataille : « un match très tactique »

28/10/2015

Acteurs marquants de cette 8e journée de D1, le pivot ivryen Mathieu Bataille et l’arrière gauche rouge et noir Romuald Kollé sont dans les réactions d’après match. Tout comme le coach adverse Marc Wiltberger.

 

Mathieu Bataille (pivot d’Ivry, en photo) :

Il y a beaucoup plus de plaisir à livrer un match quand il se déroule comme celui-ci. Jusqu’ici, on avait réussi à faire quelques bonnes choses sans réellement tenir dans la durée, en s’écroulant un peu psychologiquement sur la fin. Aujourd’hui on a fait un match très tactique, on les a dominés dans ce secteur. On a réussi à appliquer ce qui avait été demandé par le coach. On a fait preuve de réalisme en jouant assez simplement finalement. Mais quand on joue simplement, collectivement, avec un bon esprit, et bien ça passe. On avait une revanche à prendre car on s’était un peu fait laminer chez eux en Coupe de la Ligue donc ça fait plaisir. Ca fait 2 points de plus qui font du bien. Mais ce n’est qu’un match, il ne faut pas se reposer dessus. Maintenant, il y a la petite trêve pour se reposer puis repartir sur le même rythme dans 2 semaines.

 

Romuald Kollé (arrière gauche d’Ivry) :

On a fait un très beau match. Défensivement, c’était costaud même si en 2e, on a été un peu moins performants dans le secteur, mais offensivement, c’était plutôt intéressant. Tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice, c’est bien, car ces derniers temps on se disait, c’est bien, il faut qu’on le fasse, on va essayer de le faire, mais on allait pas au bout. Là, ce soir, on a montré qu’on pouvait gagner contre une bonne équipe de D1. Il faut qu’on continue et qu’on garde notre destin entre nos mains pour aller chercher le maintien. A titre personnel, je suis content d’avoir pu apporter au relai de Benjamin, qui fait un super début de saison. On est ensemble, complémentaire et c’est ce qui est important.

 

Marc Wiltberger (entraineur d’Aix) :

De la rigueur, de la discipline, il en manque beaucoup dans notre équipe et c’était le mot d’ordre depuis 10 jours, d’en avoir plus. Et ce ne sont pas des gros mots, ce sont des choses essentielles. On en manque et derrière on est châtié par Ivry, comme on est châtié par Paris ou par quasiment tout le monde. Ca veut dire qu’on n'est pas encore une équipe et qu’on n’est pas encore prêt à affronter la LNH. Pourtant il y a des individualités et pourtant on peut souligner qu’il y a beaucoup de défaillances individuelles. Ce n’est pas une accusation, ce sont les faits. On va essayer de retaper les joueurs dans les jours à venir tant sur le plan technique, tactique que dans les têtes pour essayer d’avoir une équipe plus conquérante et agressive, car pour le moment, je crois qu’on est l’équipe la plus sympathique du championnat. On est bien reçu partout, les gens nous aiment bien, mais une équipe sympathique, en général, elle finit mal.