US IVRY HANDBALL

J05D1 : Mahmadou Keita : « aider l’équipe au mieux »

07/10/2015

Acteurs marquants de cette victoire face à Chartres, le portier des Rouge et Noir, Rémy Gervelas, ainsi que son coéquipier, l’ailier gauche, Mahmadou Keita sont dans les réactions d’après match. Tout comme le coach adverse Pascal Mahé.

 

Rémy Gervelas (gardien d’Ivry) :

On commence très lentement le match. On ne met pas trop de rythme en défense comme en attaque mais ce qui est bien, c’est qu’au fur et à mesure des minutes, la pression est redescendue. Et on a su imprimer notre rythme. Notamment en défense lors de la 2e mi-temps et du coup, on a pu récupérer pas mal de ballons et les jouer. C’est un match positif car on l’emporte, on sait que ça sera difficile tout au long de l’année. C’était un rendez-vous clef car on jouait face à l’autre promu, il fallait absolument que l’on gagne pour le classement et pour débloquer le compteur à la maison. Ca fait du bien, on est content.

 

Mahmadou Keita (ailier gauche d’Ivry, en photo) :

Ca a été un match difficile, il y avait beaucoup de pression et en plus on a fait beaucoup d’erreurs en début de rencontre. Ca ne partait franchement pas bien et Chartres en a profité. On a couru après le score assez longtemps pour enfin revenir et passer devant en milieu de 2e mi-temps. On a progressivement réussi à poser notre jeu pour finir avec quelques buts d’avance. C’est vraiment bien car on avait besoin de cette victoire mais il faut déjà se projeter sur la suite et notre déplacement à Cesson. On sait que ça ne sera pas facile là-bas mais on a réussi à gagner à Tremblay alors pourquoi pas. A titre personnel, c’était mon premier match avec les pros en D1, et je suis très content d’avoir pu apporter à l’équipe. J’ai essayé de faire ce que l’on m’a demandé en m’appliquant, c’est bien si ça a été positif, mais ce n’est que le premier match donc il faut que je continue à travailler pour aider l’équipe au mieux.

 

Pascal Mahé (entraineur de Chartres) :

On a fait une première mi-temps de belle facture, après sur la deuxième, on a eu la problématique de perdre Emeric Paillasson puis Alric Monnier, donc ça a été ensuite plus difficile dans la construction offensive et défensive. Maintenant, il faut continuer à travailler même si c’est dans la difficulté, ne rien lâcher. Ce soir, je tiens par ailleurs à féliciter l’équipe d’Ivry qui, dans l’intensité, dans la percussion, dans l’engagement, est montée crescendo. Elle a eu du mal à démarrer au début puis elle a pris ses marques et a su mettre des coups de butoirs dans les moments difficiles. Bravo à eux.