US IVRY HANDBALL

J03D1 : défaite rageante face à Nîmes

23/09/2015

Ce mercredi soir, les Ivryens accueillaient les Nîmois pour le compte de la 3e journée de D1. Ils se sont malheureusement inclinés d’une longueur face à leurs visiteurs (35-36).

 

Sur une très bonne dynamique après une préparation où les résultats ont été crescendo et un début d’exercice de grande qualité avec une victoire à Tremblay et une défaite de peu face à Paris, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy passaient un test important, à domicile, face à Nîmes. D’entrée bien dans le match, les locaux prenaient vite les devants grâce à une belle efficacité aux tirs via Benjamin Bataille, Mirko Popovic ou encore Victorien Mabire et Thomas Zirn, ainsi qu’une bonne défense marquée par de bons arrêts de François-Xavier Chapon (6-2 à la 6’). L’affaire semblait bien lancée mais la Green Team n’allait pas en rester là et petit à petit revenir grâce notamment au poignet de Snorri Stein Gudjonsson ou encore Julien Rebichon (6-5 à la 10’). Les locaux en remettaient une couche (10-6 à la 15’ puis 14-10 à la 21’) mais la fin de première période, où les 2’ s’accumulaient, tournerait, malheureusement, à l’avantage des visiteurs. Si bien qu’à la pause, le score était de parité (19-19).

Au retour des vestiaires, ce sont les Crocos qui prenaient la main au score (20-22 à la 34’ puis 24-26 à la 38’) puis réussissaient à prendre un peu le large (24-28 à la 40’). Lancés dans une course poursuite échevelée, les Ivryens ne ménageaient pas leurs efforts pour revenir. Benjamin Bataille, 15 buts, était au four et au moulin et assurait une grosse partie du scoring maison. Mais c’est peut-être dans l’intensité défensive que les pensionnaires de Delaune baissaient un peu de rythme. Nîmes en profitait pour garder son avance (27-31 à la 45’ puis 30-34 à la 53’). Dans le money-time, les Rouge et Noir allaient pousser très très fort, notamment via Sebastian Simonet (5 buts) pour tenter d’arracher le nul. Sur une ultime possession de balle à -1 (35-36 à la 60’) et quelques secondes à jouer, Podsiadlo effectuait une faute grossière au milieu du terrain pour préserver le score. Un jet au buzzer de Sebastian Simonet ne changeait rien. Rageant car les Rouge et Noir ont fait preuve de beaucoup de mental pour revenir et avaient clairement les armes pour s’imposer.