US IVRY HANDBALL

J03D1 : Gard aux Nîmois

22/09/2015

Ce mercredi, à l’occasion de la 3e journée de D1, les Ivryens accueillent les Nîmois pour un match déjà important dans la course au maintien. A la maison, face à cet adversaire de talent mais abordable, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy veulent faire un résultat.

 

Le début de saison ne pouvait pas mieux se passer, ou presque. En effet après une préparation en constante progression et avoir battu Tremblay sur ses terres lors de la premier journée, l’US Ivry s’est offert un match de feu face à Paris lors du deuxième rendez-vous de la saison. Au point de clairement empêcher le champion en titre de jouer sereinement. « On a fait un très bon match face à Paris, mais je pense que l’on aurait même pu faire mieux encore » affirme Rémy Gervelas, le portier maison, auteur de deux solides matchs depuis la reprise officielle. « Nos performances surprennent peut-être, mais pas nous. On travaille dur pour gagner et réaliser de gros matchs. Notre effectif a peu bougé, on se connaît tous bien et les recrues apportent beaucoup. On veut continuer sur cette dynamique. »

La venue des Nîmois, ce mercredi, constitue, déjà, une étape importante de la saison. Jusque là, les hommes de Franck Maurice ont aussi perdu face à Paris (36-32), lors de la première journée mais se sont imposés, à domicile, face à Chambéry (30-27), la semaine dernière. Autant dire qu’ils arrivent avec de la confiance et une sérieuse envie d’en découdre. « C’est une équipe qui ne lâchent jamais rien, c’est sa marque de fabrique, et qui possède de bons joueurs. L’effectif a bien évolué depuis quelques saisons et ce sera forcément un match compliqué dans cette D1 qui est très relevée et où il y a déjà eu pas mal de surprises. Il faudra être à 200% pour gagner ce match, comme à chaque fois. Et être surtout très concentrés, notamment sur les transitions, pour ne pas perdre de ballons » glisse l’un des chouchous de Delaune. « Pour l’emporter, il faudra que l’on soit capable d’imposer notre jeu, sinon ce sera compliqué. On défend bien et on attaque aussi plutôt bien. On a des qualités et il faut s’en servir. On a du physique aussi. » A l’image des frangins Bataille, de Fabien Ruiz-Margaria ou encore de Mirko Popovic, vaillants au contact lors des premières rencontres.

Du côté des visiteurs, il y a quelques gros atouts aussi (Saurina, Podsiadlo, Gudjonsson, Hallgrimsson), peut-être plus dans la mobilité, et aussi de bons joueurs sur la ligne avec Idrissi et Desbonnet. Ce dernier s’est d’ailleurs fendu d’un but lors de la dernière journée face à Genty. De quoi donner des envies à Gervelas qui aime se mêler à ses partenaires de champ ? « On nous compare souvent, c’est vrai, même si je vois beaucoup de différence entre nous, notamment en terme d’âge, il est bien plus jeune que moi… Après c’est sûr qu’on ne reste pas toujours dans nos cages, mais ce n’est pas pour le show, c’est d’abord pour impulser de l’énergie sur les contres par exemple ou anticiper justement de grandes relances adverses. Alors c’est sûr que parfois, comme la semaine dernière, il peut y avoir un but de loin pris par le gardien adverse à la clef, mais si cela arrive, et cela reste rare, c’est pour combien de contre-attaques annihilées grâce à un bon placement ? » La rhétorique est imparable et vérifiée… même si l’on sait que le bondissant gardien, joueur qu’il est, ne cracherait pas sur un petit but de filou. A ce titre, Ivry a toujours 7 attaquants sur le parquet !