US IVRY HANDBALL

J01D1 / A Ivry le derby !

09/09/2015

Pour son premier match de la saison, l’US Ivry est allée s’imposer sur le parquet de son voisin Tremblay au terme d’un match très costaud (23-24).

 

Retour réussi pour les Rouge et Noir dans cette D1 avec un premier succès de poids sur le parquet du voisin et concurrent direct de Tremblay. Et cette victoire, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy sont allés la chercher avec les dents et tout le reste tant l’énergie déployée et l’envie affichée ont été supérieures à celles de leurs adversaires. D’entrée, les coéquipiers des excellents Mathieu et Benjamin Bataille (12 buts à deux) ont mis les points sur les i en défendant dur et en obtenant de bons ballons à 6m sur combinaisons. Mais aussi de loin sur des mines dont le cadet et ancien pensionnaire du club séquano-dyonisien a le secret. Si bien qu’à la marque, les visiteurs prenaient vite les devants (5-9 à la 17’). Bien en place, les Val-de-Marnais continuaient à tenir le score jusqu’à la pause et il fallait quelques exploits individuels de Bingo ou encore Brasseleur pour empêcher Leo Martinez (2/2, en photo dans les bras de Benjamin Bataille) et ses partenaires d’être plus loin devant. A la pause, l’écart n’était alors que de deux longueurs.

Mais au retour des vestiaires, les Ivryens continuèrent de bander les muscles et reprirent un peu plus d’air (13-17 à la 33’ puis 15-19 à la 40’) grâce notamment à quelques belles parades de Rémy Gervelas (8 arrêts à 42%). Les affaires semblaient bien engagées d’autant que le jeu continuait d’être assez fluide côté rouge et noir. Mirko Popovic provoquait sur la droite, Léo Martinez animait puis passait le relai à Sebastian Simonet, Mikhail Chipurin continuait de déménager au 6m, tout comme Mathieu Bataille et tout le monde était là pour l’autre en défense. A 20-24 à la 52’, tout semblait aller pour le mieux. Mais dans le money-time, les scoreurs maison devinrent muets et il fallut tenir fort pour que Tremblay ne revienne pas. Deux fois, les Ivryens n’étaient pas loin de se libérer eux-mêmes mais c’est tout de même quand le dernier tir de Ruslan Junisbekov, à 23-24, s’envola au dessus des cages que le soulagement fut réel. Le succès est vraiment mérité et permet aux Ivryens de se placer dans le peloton de tête. Idéal pour démarrer la saison et avant de recevoir Paris et Nîmes. Homme du match, Benjamin Bataille se réjouit de ces 2 premiers points pris : « Ca fait vraiment plaisir de gagner un match avec Ivry, mon club formateur, et de gagner ici où j’ai passé 3 saisons et où ça s’est fini plus ou moins bien. C’est beaucoup d’émotions d’autant qu’on gagne un peu à l’arrache. Et c’est toute l’équipe qui a gagné ce soir, pas un seul homme. On s’est tous défoncé en défense, comme des chiens et on a fait preuve de beaucoup de courage, de beaucoup de coeur. Quand un était battu en défense, y’en avait 3 qui venaient pour fermer. Ce sont 2 bons premiers points mais ce n’est pas tout. Ce n’est que le début, il faudra aller en chercher au moins 7 ou 8 autres victoires pour se maintenir. A titre personnel, c’est aussi une victoire qui me fait très plaisir car j’avais envie de prouver que j’étais un professionnel et que j’étais capable de faire ce genre de match. Et je veux le démontrer toute la saison. »