US IVRY HANDBALL

Mikhail Chipurin s’engage avec les Rouge et Noir !

10/07/2015

En cette fin de semaine, l’US Ivry a fait signer sa dernière recrue de l’intersaison avec un nouveau pivot. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de l’international russe Mikhail Chipurin. La dernière de l’intersaison.

 

Après les nombreuses prolongations permettant à la formation dirigée par Rastko Stefanovic et David Degouy de garder son ossature et l’arrivée annoncée il y a quelques jours de Benjamin Bataille, c’est une nouvelle tête qui vient de s’engager à l’US Ivry en la personne de Mikhail Chipurin (34 ans, 1,90m ; 105kg). Pivot international russe (105 sélections et 497 buts), le désormais ex-pensionnaire du Vardar Skopje en Macédoine, qui a fait la majeure partie de sa carrière à Tchekhov, en Russie, a en effet paraphé un contrat d’une saison, plus une en option. Habitué de la Ligue des Champions, des diverses joutes européennes et des matchs internationaux, Mikhail Chipurin apportera un supplément d’expérience et de qualité au collectif des bords de Seine. « On est très satisfait de faire signer Mikhail » s’enthousiasme Marc-Olivier Albertini, le président de l’US Ivry. « Il va former avec Mathieu une très solide paire de pivots. Les deux sont capables de défendre et d’attaquer et c’est vraiment importants pour nous d’avoir deux pivots de très haut niveau pour évoluer en LNH. C’était l’un de nos objectifs, en fin de saison, de pouvoir réussir ce type de recrutement. On espère que Mikhail va bien s’acclimater au championnat, mais on n’en doute pas. On avait ciblé deux recrutements, on les a. Maintenant, le rendez-vous est donné au 3 août pour la reprise. »

De son côté, le nouveau venu n’est pas moins heureux de relever un nouveau défi : « je suis vraiment très heureux de signer à Ivry. J’avais vraiment envie de jouer en France car c’est un pays que j’aime beaucoup et le championnat y est très relevé. Je suis vraiment très impatient de débuter la prochaine saison et de montrer ce que je suis capable de faire. On va travailler dur pour trouver les bonnes relations entre nous car le poste de pivot a beaucoup d’importance. Ivry est un grand club face auquel j’ai déjà joué il y a près de 10 ans en Ligue des Champions. Je me rappelle que cela s’était bien passé (rires). Mais depuis l’équipe a forcément changé. Je connais quelques uns des joueurs d’aujourd’hui comme les frères Simonet ou encore le coach Rastko Stefanovic. » Pour l’acclimatation, le vrai plus sera un léger changement de maillot « c’est vrai que les couleurs du Vardar et d’Ivry sont les mêmes, c’est un clin d’œil sympa. »