US IVRY HANDBALL

Les – 18 ans satisfaits !

27/06/2020

Suite des bilans de la saison avec un détour chez les – 18 ans de l’USI. Comme les autres collectifs, celui du coach Daniel Martins a vu sa saison écourtée en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Néanmoins la satisfaction domine dans les rangs des Rouge et Noir.

 

Ils sont ceux qui, peut-être, dans les mois et années à venir, viendront alimenter le centre de formation maison et peut-être fouleront le parquet sur les couleurs de l’équipe première. Les – 18 ans, dans l’antichambre de l’antichambre de l’élite, sont une équipe qu’il convient de suivre de près et où les performances sont déjà de haut niveau. Cette saison, les hommes de Daniel Martins n’ont pas dérogé à cette règle puisqu’ils ont porté haut les couleurs maison. Comptabilisant 12 victoires pour 3 défaites en 15 rencontres finalement disputées, ils ont « fait le job » comme on dit, d’autant que certains piliers de l’équipe n’ont pu être présents tout au long des mois pour raison de blessures. Le coach analyse : « On a eu des défaites que l’on aurait pu éviter donc on aurait pu finir un peu plus haut au classement, mais le bilan est plutôt positif. On pourra regretter de ne pas avoir pu pousser jusqu’au bout et potentiellement aller vers un dernier carré du Falcony. Certains s’étaient préparés pour cela et c’était leur dernière année pour aller chercher un résultat national à ce niveau. Mais c’est comme ça. Sportivement, ça a été très pointu avec des évolutions vraiment importantes de nombreux joueurs. Ceux qui ont dû prendre la relève des blessés notamment ont pu se révéler. À l’image d’Antoine Baladi, qui arrivait de Talence et est de 2004, qui a très bien fonctionné au pivot malgré son jeune âge… Cela démontre que le travail de formation initial et de détection amène des résultats plus que probants. À titre personnel, c’était ma première saison à l’USI et j’ai vraiment été surpris de la capacité de travail des jeunes. Ils savent se faire mal et cela se traduit sur le terrain. Et plus largement, l’œuvre collective avec les – 15 ans de Maxime qui m’accompagnait en adjoint et les liens avec le centre de formation et la réserve d’Emmanuel ont été vraiment très intéressants. J’ai vraiment hâte de reprendre ! »