US IVRY HANDBALL

Marrane des centres de formation / Paris devant Ivry

21/01/2018

Déjà vainqueur des éditions 2016 et 2017 du Marrane des centres de formation, le PSG réalise le triplé en s’imposant en finale face, aux Rouge et Noir, de ce cru 2018. Les hommes de Daniel Hager ont néanmoins montré des choses intéressantes pour la suite de la saison. Tremblay a pris la 3e place devant Créteil.

 

Événement phare de cette rentrée 2018 à Delaune, le Marrane des centres de formation a tenu toutes ses promesses ce week-end avec un tournoi relevé entre Ivry, Paris, Tremblay et Créteil. Les 4 clubs d’Île-de-France étaient évidemment venus pour travailler mais aussi pour obtenir le meilleur résultat possible. D’entrée, les hostilités étaient ouvertes par le derby le plus disputé des dernières années, un classique, entre Ivry et Créteil. Patiemment, les protégés de Daniel Hager ont construit leur victoire face à des voisins retors mais tout de même un peu plus courts dans le jeu (33-25). Dans la seconde demi-finale, c’est Paris qui a pris le meilleur sur Tremblay (27-21). Les tenants du titre affichant un peu plus de rigueur que leurs adversaires, notamment dans l’engagement. Du coup, les hommes de Stéphane Imbratta ont couru tout le match après le score. Dimanche, lors de la petite finale, le TFHB, bien qu’un cran au dessus physiquement, a bien failli se faire piéger par ce même travers. Menés par Créteil tout au long du match, les Jaune et Noir se sont arrachés dans le dernier quart pour finalement passer devant (28-31). Dans la grande finale, Ivry a vite été mené par Paris, mais a su revenir quasiment à hauteur suite à un très bon début de second acte. Avec un effectif plus fourni, les visiteurs n’ont cependant pas craqué et sont repartis de plus belle dans le dernier quart, scellant une victoire méritée (19-28) tandis que Daniel Hager décidait de faire travailler ses hommes en vue des prochaines échéances. « Cela a pu mettre en lumière les points sur lesquels il faut que l’on avance » détaillait le technicien à l’issue du week-end. « Notamment sur le fait de savoir ce que l’on est capable de faire quand on est dans une situation difficile. Comment être plus collectif, comment régler les problèmes en se parlant un peu plus au lieu d’être chacun dans sa bulle. L’idée est d’éviter que chacun fasse ce qu’il a toujours fait, il faut tenter de s’ouvrir un peu plus. On l’a bien fait en début de 2e mi-temps notamment face à Paris. C’est ce que j’ai dit aux joueurs, il y a des bonnes choses défensivement par moment, mais le handball ce n’est pas par moment, c’est 60’. Ensuite, quand on a été trop loin, j’ai décidé de les faire travailler pour préparer la suite. C’était intéressant. »

Soulignant la qualité du plateau et de l’organisation, ainsi que la bonne ambiance générale, le coach de Paris, Romuald Notari, vainqueur avec son équipe, était, lui aussi, satisfait des deux jours de compétition : « Evidemment, on est content d’avoir remporté ce tournoi, mais pour moi, ça n’est pas le plus important. Car avec les autres coachs, on est là pour bosser. Et on aime bien cette formule car elle nous permet d’échanger et de faire deux vrais matchs de 60’ en deux jours. C’est vraiment bien car on discute beaucoup entre nous concernant l’évolution des joueurs, comment on travaille et ça nous permet d’avoir des confrontations qui nous font progresser. A la sortie, on garde le titre, ok, mais on n’était pas venu pour ça. Evidemment, il y a une finale, on joue pour la gagner et face à Ivry, c’est toujours difficile. Mais on a aussi eu une belle opposition face à Tremblay. C’était intéressant. Ce que je retiens vraiment, c’est que tout le monde a bien travaillé, on a beaucoup échangé et on a été super bien accueilli. »

Le rendez-vous est donc déjà quasiment pris pour la saison prochaine !

 

Résultats complets :

Samedi :

Ivry 33-25 Créteil

Paris 27-21 Tremblay

Dimanche :

Créteil 28-31 Tremblay

Ivry 19-28 Paris