US IVRY HANDBALL

Challenge Falcony / Ivry veut faire coup double

01/06/2017

Championne de France -18 ans l’année dernière, la formation de Thierry Tayan aborde le Final Four du Challenge Falcony, ce samedi à Guilherand Granges, avec la ferme intention de conserver son titre. Une récompense qui siérait parfaitement à une génération très prometteuse.

 

Les Ivryens sont en mission dans la Drôme. Eux qui, après avoir été battus aux jets de sept mètres en finale en 2015 face à Créteil, puis ont pris une revanche éclatante l’année dernière en s’imposant face à l’Entente 95, sont face à leur ultime défi de la saison : conserver leur titre. Pour Thierry Tayan, l’entraîneur, l’objectif est clair : « C’est de faire aussi bien que la saison dernière, à savoir gagner. On a, à Ivry, cette culture de la gagne qu’on doit pérenniser chaque année. »

Hormis un passage à vide fin 2016 avec trois revers de rang, l’USI, emmenée par son gardien David Bernard et ses canonniers Millan Rota ou Brice Salignat, compte bien aller au bout d’un week-end qui s’annonce haletant et spectaculaire. Le premier obstacle semble à la portée des Rouge et Noir avec la surprise Besançon qui s’est invité dans ce dernier carré, où figure également un habitué Créteil mais aussi le Paris Galaxy HB. Après un plateau 8e et 1/4 de finale maîtrisé, les Val-de-Marnais devront davantage redoubler de vigilance face aux Doubistes et à leur pièce maîtresse Louis Otter. L’un des meilleurs buteurs de ces championnats -18 ans, avec 10 buts en moyenne cette saison et un pic de 16 buts en 1/4 de finale contre Villefranche Beaujolais (30-29). Il sera à surveiller de très près : « Si Besançon est en demi-finale, c’est tout sauf une surprise, c’est une équipe qui a très bien joué sa carte et qui sera difficile à manœuvrer. »

Fort d’une confiance quasi-inébranlable depuis deux saisons, Ivry s’annonce comme l’équipe à battre ce week-end et pourra compter sur toutes ses forces vives : « Cette équipe ne connaît pas la défaite et pour la plupart c’est la dernière année -18 ans. Donc ils auront tous à cœur de finir l’aventure ensemble sur un titre. Cette troisième présence consécutive en demi-finales est aussi le fruit de tout le travail de la formation du club, c’est une belle récompense. »
Reste désormais aux jeunes pousses val-de-marnaise de faire la passe de deux. Premiers éléments de réponse ce samedi face à Besançon (18h30) avant d’envisager une 3e finale consécutive.