US IVRY HANDBALL

Les –18 ans sont champions de France !

30/05/2016

Ce week-end, les -18 ans Ivryens se sont imposés dans le Final Four du Challenge Falcony. Après avoir disposé de Nîmes, samedi, ils se sont imposés en finale face à l’Entente 95, ce dimanche. Très fort.

 

Avant cette échéance du Final Four du Challenge Falcony 2016, on avait senti le coach des minots, Thierry Tayan, soucieux de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Il savait que ses joueurs avaient, en eux, ce titre de champions de France, mais il voulait garder son monde sous pression et éviter les excès de confiance qui, on le sait, sont souvent fatals dans le sport. La leçon de la saison passée, alors que les Rouge et Noir avaient été parfaits mais battus aux penalties par Créteil, avait été suffisante pour ne pas être réitérée. Du coup, c’est avec méfiance mais détermination que les Val-de-Marnais ont abordé ces deux dernières marches à grimper. D’abord face à Nîmes. Thierry Tayan : « On a livré un très bon match de handball, engagé mais respectueux. Ca n’a pas vraiment bien commencé car on a pris un 5-1. Mais derrière, on passe à notre tour un 7-0 qui change la physionomie du match. Et on maintient la pression jusqu’à la fin pour aller chercher cette finale. » L’Entente 95 s’étant débarrassée de Nantes, la finale opposerait donc exclusivement des Franciliens. « C’est bien, ça démontre la qualité de la formation effectuée chez nous » poursuit le technicien. Ensuite, pour le jeu, cela a un peu ressemblé à la veille. « On démarre mal encore une fois alors qu’on avait mis nos meilleurs joueurs. On était un peu tendu, je pense, mais ensuite, petit à petit, on a fait le match qu’il fallait pour s’imposer. Et les garçons ont gagné ce titre. C’est vraiment quelque chose de génial car on était venu pour ça, quand même. C’est une très belle récompense, beaucoup d’émotions. On est vraiment tous très contents. Ça vient compléter le maintien en D1 et la montée en N1. Je tiens à féliciter les joueurs pour ce qu’ils ont accompli, mais aussi tout le staff qui a été présent. Il y a ce super travail fait avec Dan, le centre, les pros. C’est tout le club qui gagne et cela montre que notre formation marche bien. »

C’est le moins que l’on puisse dire. Maintenant, à l’image d’autres jeunes champions de France, il faut que les jeunes pousses continuent de travailler sérieusement pour un jour, peut-être, faire les beaux jours de l’équipe première !