US IVRY HANDBALL

L’US Ivry s’investit dans les écoles

10/03/2015

Parmi ses engagements, l’US Ivry Handball est très présente au sein des écoles de la ville. Et fait découvrir, tout au long de l’année, le handball, grâce à ses intervenants spécialisés.

 

Il y a des jours de la semaine que les jeunes de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2) d’Ivry attendent avec beaucoup d’impatience. Et ceux-là sont souvent concomitants avec la venue de Virgile Pierquin, encadrant et entraineur à l’USI, dans leur classe puisque cela signifie qu’ils vont pouvoir pratiquer le handball, sur le temps scolaire pendant une belle demi-journée. Soucieuse de s’impliquer à fond dans la vie de la ville selon ses engagements, comme nous l’évoquions déjà lors de notre article sur les centres de loisirs, l’US Ivry Handball détache donc ses personnels et joueurs pour faire pratiquer le handball dans toutes les écoles de la ville, en fonction de cycles qui s’étendent sur toute la semaine et entre chaque période de vacances. « C’est un engagement très important pour nous » détaille Marc-Olivier Albertini, le président de l’US Ivry Handball « car il répond pleinement à notre philosophie d’amener le handball partout dans la ville et de donner envie au maximum de monde de le pratiquer. On est là encore entre handball pour tous et handball pro puisque les joueurs interviennent aussi régulièrement lors des séances dans les écoles. »

Et c’est là aussi l’un des vrais plus de l’US Ivry Handball sur ce genre d’opérations. Celle du professionnalisme et de l’expertise. Comme avec le choix de Virgile Pierquin comme intervenant. Pédagogue et enthousiaste, il prend beaucoup de plaisir à aller à la rencontre des jeunes. Qui le lui rendent bien : « ce sont des séances toujours pleines de vie et de volonté de bien faire. Les jeunes attendent vraiment ce rendez-vous et sont très heureux de découvrir ou approfondir la discipline pour ceux qui la connaissent. On travaille vraiment bien avec eux et aussi avec les professeurs que l’on forme, comme ça, ils peuvent ensuite, à leur tour, organiser des séances sans que l’on soit là. »

Et faire progressivement grandir de futurs joueurs des Rouge et Noir et pourquoi pas le futur Mathieu Bataille ou le futur François-Xavier Chapon !