US IVRY HANDBALL

Portrait de bénévole : Yves Corniou

05/02/2018

Yves CORNIOU, bénévole depuis 2013 et parent-dirigeant

 

« J’ai joué au Handball au Club, sans briller, mais j’ai supporté l’équipe première à chacun de ses matchs »

 

Qu’est-ce qui t’as poussé à être Bénévole au club ?

J’ai joué au handball au Racing Club de France étant jeune, car c’était une manière de faire sauter les heures de colles.

J’ai bien aimé ce sport, j’y ai donc joué, à l’US Ivry handball, sans briller, et j’allais voir les matchs de l’équipe première. Lorsque mon fils aîné jouait au football à l’US Métro, j’en avais marre d’être mouillé aussi je l’emmenais voir des matchs de Handball, au sec. Il a changé de sport, intégré le Club et est devenu Champion de France –18, tout comme son petit frère, quelques années plus tard.

A la saison 2013-2014, ma fille intègre l’équipe féminine séniore, après avoir joué à l’ES Vitry, leur entraineur, Claude PIERQUIN me sollicite pour être parent-dirigeant, et j’ai accepté la mission.

 

Quelle est ton action au sein du Club ?

En tant que Parent-Dirigeant, je tiens la table de marque lors des matchs de l’équipe séniore qui est en pré-régional, à domicile, comme à l’extérieur.

J’apporte également mon aide à Claude dans l’organisation des stages de préparation de l’équipe et j’emmène parfois les filles en séance footing.

 

Serais-tu prêt à en faire plus au sein du Club ? Si oui, sur quel domaine ?

Tout à fait, cela me plairait de m’impliquer plus dans la vie du Club.

Lorsque mes enfants jouaient au Kremlin-Bicêtre, je faisais parti du Comité-Directeur. J’ai également été Vice-Président de l’US Métro, Trésorier de l’US Métro section Handball et directeur du Cross International du CE de la RATP, qui était le plus grand Cross de France.

Tout ce qui a attrait à l’organisation m’intéresse.

 

Que fais-tu comme travail ?

Je suis retraité de la RATP, au sein de laquelle j’ai occupé plusieurs postes. D’ouvrier-mécanicien au dépôt d’Ivry sur Seine pendant 20 ans, à Responsable du Secteur Logistique et Organisation des fêtes, en passant par Responsable du Service Roue-Libre, ancêtre de l’actuel Vélib.

 

As-tu une anecdote à nous faire partager ?

C’était lors d’un match de Coupe de France à Vernon, ne pouvant pas faire la table, je suis allé sur le banc pour seconder Claude. L’entraineur adverse n’arrêtait pas de titiller ma fille, ce qui était une situation insupportable !!! Le genre qui vous fait péter les plombs complètement. Finalement ma place était dans les tribunes... Après cette expérience, je me suis aperçu que la place des parents, qu’ils soient bénévoles ou pas, Parent-Dirigeant ou non, leur place n’est pas sur le banc !